Que faut-il savoir sur la simulation de prêt immobilier ?

Devenir propriétaire d’un bien immobilier (appartement, maison) est le rêve de près de 56 % des gens dans le monde. Vous faites probablement partie de cette catégorie de personnes. Pour concrétiser votre projet de vie dans les plus brefs délais, il vous faudra demander un crédit immobilier auprès d’une banque de la place, quelle que soit votre situation financière. Découvrez dans ce billet toutes les informations nécessaires sur la simulation de prêt immobilier.

L’intérêt de la simulation de prêt immobilier

prêt immobilier
La simulation de crédit immobilier vous permettra de souscrire plus facilement à un prêt pour l’acquisition de votre résidence principale, secondaire ou locative. Avec un tel document bien établi à votre disposition, vous aurez moins de difficulté à avoir accès à un plan de financement idéal et adapté à votre situation financière actuelle et à votre capacité d’endettement. Il vous servira tout simplement d’outil de négociation lors de vos prises de rendez-vous que ce soit avec les courtiers en prêt immobilier ou les banques. D’ailleurs, cliquez ici si vous souhaitez savoir davantage sur ce dispositif.

A lire également : Finalisation de l’achat d’une maison : pourquoi contacter un notaire ?

Le type de prêt le mieux adapté à votre situation financière actuelle

immobilier
La banque ou votre courtier ont la possibilité de vous proposer plusieurs types de prêts immobiliers qui vous faciliteront la tâche en termes de remboursement. Au nombre de ces derniers, on peut citer le prêt relais, le prêt amortissable (la durée maximale de ce prêt est de 30 ans), le prêt in fine et le prêt à paliers. Hormis ceux-ci, il y a également d’autres prêts complémentaires auxquels vous avez droit en fonction de votre situation financière. Vous pouvez ainsi prétendre au prêt fonctionnaire, au PEL, au prêt d’Accession Sociale (PAS), au prêt patronal, au prêt à Taux Zéro (PTZ), à l’éco prêt ou au CEL.

Les différentes garanties des banques

Pour s’assurer de votre sérieux dans le reimbursements de vos prêts comme convenu, la banque vous demandera des garanties à savoir :

A lire aussi : Les avantages de confier la gestion locative de votre château familial à une agence spécialisée

La caution solidaire

L’un de vos proches en qui vous avez confiance peut se porter garant pour vous, une fois qu’elle aura prouvé sa solvabilité. Cela voudra donc dire que lorsqu’il y aura un défaut de paiement, la banque pourra obtenir la totalité de votre prêt chez cette dernière. Cette garantie est totalement différente de la caution mutuelle.

L’option d’hypothèque

Bien qu’elle soit considérée comme une garantie plutôt classique, l’hypothèque représente tout de même une option de garantie à coût élevé. En effet, si après avoir souscrit à un crédit au niveau de la banque, vous ne remboursez pas vos mensualités, cette dernière essaiera de trouver un arrangement à l’amiable avec vous. Si cette option n’aboutit, la banque sera dans l’obligation de saisir votre bien immobilier et le vendra aux enchères afin de récupérer son argent.

Le Privilège de Prêteur de Deniers (PPD) : concerne les biens déjà construits

Cette option de garantie, légèrement moins coûteuse que l’hypothèque, nécessite l’intervention d’un notaire. Elle permet à la banque d’être indemnisée en premier si vous ne remboursez pas votre prêt immobilier. D’ailleurs, avec le PPD, vous n’aurez pas à payer la taxe de publicité foncière.