Que signifie BI : définition de BI (informatique décisionnelle )

Les postes de responsabilité ou de gestion de groupe comme d’entreprise demandent de prendre d’importantes décisions. Ces prises de position qui déterminent l’avenir de la cible à gérer ne se font pas de manière aléatoire. Les fonctions décisionnelles se servent souvent de mécanisme précis comme la BI. Qu’est-ce que la BI ? À quoi sert-elle ? Éléments de réponse.

Présentation du BI, l’informatique décisionnelle qui oriente le processus de prise de décision

La BI est un sigle anglais signifiant Business Intelligence. Il s’agit de l’informatique décisionnelle. En d’autres termes, c’est un processus purement informatique qui prend en compte la collecte et l’analyse de toutes les données possibles. Au terme de l’analyse, le processus se poursuit avec une présentation des informations majeures afin d’orienter la prise de décision par les personnes occupant une fonction décisionnelle comme les managers, les chefs d’entreprise et autres.

A voir aussi : Est-ce que Windows Defender est efficace ?

La Business Intelligence n’encombre pas le décideur d’informations inutiles pouvant l’induire en erreur. C’est un ensemble d’outils technologiques, d’applications informatiques et même de méthodologie de travail qui sont mis à contribution pour la collecte et l’analyse de données. Après cette étape, les informations sont ensuite présentées sous forme de tableau de bord ou de rapports pour aider à la prise d’une décision business judicieuse et bien fondée. C’est donc une aide informatique d’analyse décisionnelle dont l’efficacité n’est plus à prouver.

La Business intelligence : un mode de fonctionnement qui permet de mettre en relation plusieurs données de base Data

Pour la collecte et l’analyse des données en informatique décisionnelle, il est important de disposer de base de données d’informations pour travailler. Il ne s’agit pas de fragment d’information, mais de big data pour bien cerner les contours de la situation. La Business Intelligence peut alors s’appuyer sur des sources internes ou externes à l’entreprise pour mettre en relation des données qui, à première vue, n’ont rien en commun.

A découvrir également : Comment enregistrer une cassette audio sur clé USB ?

Il faut savoir que des applications d’intégration sont utilisées dans un premier temps pour nettoyer et retenir les données clés dans les systèmes d’information source. Ce travail permet de se concentrer sur l’essentiel au cours de l’usage des applications de la BI. Après les analyses, les informations de l’informatique décisionnelle sont stockées par les entreprises dans des entrepôts de données. Cela permet aux entreprises d’avoir un tableau de bord des décisions prises. Ce travail de suivi et d’évaluation permet de mieux apprécier les indicateurs de performance clé.

L’application de la BI comme solution pour les entreprises de marketing et autres

BI

La BI met en relation des données hétérogènes pour créer un tableau de bord afin de réussir une bonne visualisation des données. Voici un exemple pour clairement l’illustrer.

Dans un premier temps, les informations seront collectées au niveau de différentes chaînes de production. Il n’y a pas de décision à prendre en se concentrant sur un seul volet. Ainsi, les données de la chaîne logistique seront prises en compte.

Il y aura également la prise en compte des CRM, systèmes de gestion des relations clientèle. Les données des centres d’appels au niveau desquels les clients se plaignent ou font des suggestions seront également intégrées à l’analyse.

En plus, les analyses des politiques marketing seront considérées sans oublier les tableaux de bord de performances commerciales de l’entreprise. La mise en relation de toutes ses données mettra en exergue des liens de cause à effet peu visibles et pouvant permettre d’ajuster le fonctionnement de l’entreprise.

Les objectifs de la business intelligence

Les outils de la Business Intelligence ne prennent pas de décision à la place des chefs d’entreprise ou des responsables en fonction. Ces applications font juste un reporting objectif de la vue analytique de la situation de l’entreprise. Cela se fait à partir de technologies diverses et variées. C’est la diversité d’outils de ce logiciel qui permet de s’assurer de l’efficacité des données fournies à partir des systèmes d’information.

En plus d’être une solution informatique d’aide à la décision, l’informatique décisionnelle permet de prendre rapidement et de manière concrète les décisions de gestion. Il est vrai que les décisions sont prises à partir de résultat analytique des données ou d’informations stockées sur un Cloud. Cependant, le respect des décisions prises permet généralement d’être plus efficace. La gestion du personnel est plus efficiente avec une meilleure orientation des processus métiers internes.