Fabrication d’un e-liquide DIY : de quoi a-t-on besoin ?

Quoi de plus merveilleux que de consommer un produit fabriqué par soi-même ? Grâce aux désirs croissants des fumeurs, il est désormais possible de réaliser un diy e-liquide. Pour ce faire, il existe un certain nombre d’éléments dont on ne peut se passer. Zoom sur ceux-ci.

La base

Pour fabriquer son diy e-liquide, la base est un composant incontournable. Elle constitue, à elle seule, plus de 70 % du mélange. Il s’agit d’un e-liquide neutre, exempté de toute substance nicotinique. En réalité, c’est la base qui, en raison de sa contexture, permettra aux fumeurs d’obtenir le hit ou la sensation attendue : le goût, le volume de la vapeur, etc. À cet effet, elle se compose essentiellement du propylène glycol et de la glycérine végétale.

Lire également : Scantrad : le scan de Mangas avec traduction

La nicotine

Vendue sous couleur d’un stimulateur, la nicotine se présente en tube de 10 ml à introduire dans la base. C’est elle qui procure le hit auquel les fumeurs aspirent généralement. Néanmoins, il faut reconnaître que c’est une substance très nocive dans un e-liquide. C’est pourquoi il est préférable d’utiliser un calculateur diy e liquide non seulement pour obtenir le dosage idéal, mais aussi pour éviter les éventuels risques d’un surdosage.

Les arômes

Les arômes occupent une place importante dans un e-liquide. Une fois que la base est bien sélectionnée, c’est le moment de conférer à son mélange une allure aromatique. Il faut comprendre qu’il en existe plusieurs types qui permettent de stimuler le plaisir de vaper avec un certain engouement. Il peut s’agir des arômes naturels, concentrés, etc.

A voir aussi : Comment j'ai attrapé un dragon ?